Rayenchante
Un petit quelque chose de bienfaisant...
Cliquez le titre! (NOUVEAU)

Coup de foudre?

13/11/2013 17:31:49

- Écoute Diane, je te connais, tu considères Jean-François trop jeune pour moi, hein? s'inquiète Loulou, âgée de cinquante ans, qui soudainement doute de ses charmes.
- Disons que personnellement je ne pourrais pas m'engager dans cette voie! Je me sentirais comme un melon ramolli comparé à lui, mais toi, il te plaît ce mec?
- Plaire n'est pas le mot qui convient, ma chère! J'en suis encore toute retournée. C'est bien simple je ne peux tout simplement pas y croire. Il est tellement gentil et sexy en plus! Wow!
- Hier au téléphone tu m'as dit qu'il était disponible et qu'il avait trente ans, c'est bien ça?
- Ouiiiiiiiiiii! répond Loulou, excitée.
- Ha! Ha! Ha! Je dois t'avouer que ça me fait rire la façon dont vous vous êtes rencontrés!
- Ouais, à l'épicerie, rien de plus banal pour mon coeur romantique. Mais le pire c'est quand je pense que j'étais à quatre pattes pour prendre un vingt-quatre rouleaux de papier hygiénique et que c'est ce moment que le coup de foudre a choisi pour que nos deux têtes se heurtent. Décidément le destin a de l'humour!
- En effet, pas très romantique. Par contre, tout un choc! la taquine Diane.
- Et tu sais quoi? Après ça, pendant plusieurs minutes, on ne se quittait plus des yeux, jusqu'à ce qu'arrive un bougon de la pire espèce qui nous a invectivés de bêtises parce que l'on bloquait l'allée. On a pouffé de rire de le voir si rouge. Et finalement, avant de partir Jean-François m'a demandé mes coordonnées et m'a refilé les siennes,c'est chou, non?
- C'est vrai! Heu, est-ce que tu vas poursuivre, ou...
- Oui, l'interrompt Loulou. Je sais qu'il a vingt ans de moins que moi mais je suis incapable de le laisser passer. En fait, j'ai mon laissez-passer avec lui, ajoute-t-elle en riant de son jeu de mots.
- En tout cas, de par ta description, il me semble le genre d'homme dont raffole le magazine "Clin d'oeil".
- Le plus adorable genre qui soit! Beau comme un dieu grec, drôle et intelligent. Il pourrait facilement prétendre être un acteur et je suis certaine que c'est l'homme de ma vie!
- J'ai déjà entendu ça! remarque Diane.
- Non, ce coup-ci, c'est le bon!
- J'ai entendu ça, aussi!
- Cette fois, c'est différent, c'est le mien! la contrecarre Loulou.
- Tu jurais ça également avec l'autre, avant lui.
- Arrête Diane, je t'affirme que c'est le mien. Mon âme, mon coeur et mon corps l'ont reconnu.
- Mais lui, son âme, son coeur et son corps, comment sont-ils? Je gage que tu l'ignores. Peut-être qu'en fin de compte tu as quelque chose d'important à comprendre, bref, une expérience à vivre.
- Ni l'un, ni l'autre, c'est mon homme, pour toujours, point barre! s'impatiente Loulou.
- Peut-être...Je te trouve courageuse et même audacieuse, constate sa copine. Moi, avec un mec aussi jeune j'aurais l'impression que mes rides sont multipliées, que ma culotte de cheval a doublé et que ma cellulite tremblote en permanence. Je manque beaucoup trop de confiance pour une aventure pareille.
- Mais justement, je te garantis que ce n'est pas une aventure! Et en somme, qu'est-ce que l'âge, hein? Une enfilade d'années, rien de plus. Pense à Jeannette Bertrand qui a vingt-deux ans de plus que son Donald. Et leur amour dure depuis des lustres, alors pourquoi pas moi?
- Ouais......
- D'un autre côté, aujourd'hui, réfléchit Loulou, je t'avoue que je me sens toute bizarre, cela fait quand même quinze ans que je vis en solo.
- De toute façon, à te regarder, là, maintenant, le visage aussi épanoui, j'abonde dans ton sens, ça ressemble à un coup de foudre, sourit sa copine.
- Je me trouve chanceuse, ajoute-t-elle béatement. Mais ça ne m'empêche pas d'être tiraillée. Je ne sais pas quoi faire, tout en sachant très bien que je vais continuer. Et l'instant d'après quand je pense que je vais foncer et aller de l'avant, une grande incertitude m'envahit l'esprit. On dirait que ma tête et mon  coeur ne tiennent pas le même discours, c'est ardu, se plaint-elle.
- Il n'y a que toi qui peut le savoir! Non, erreur! On ne sait jamais d'avance, même avec un coup de foudre. Essaie de tempérer ton élan et apprends à le connaître, avant d'aller trop vite.
- Hum, hum. Parlant d'aller vite, me vois-tu à cheval sur une Harley avec lui? rigole l'amoureuse en changeant subitement de sujet.
- Pourquoi?
- Imagine-toi que Jean-François...
- Non! Ne me dis pas qu'il est maniaque de moto? la coupe Diane.
- Ne t'inquiète pas, il m'a affirmé qu'il était très prudent. D'ailleurs, pour un homme de trente ans, je le trouve plutôt mature. La preuve? Il fait une spécialisation en pédiatrie. N'est-ce pas magnifique, ça!
- C'est même plus que parfait! Heu...est-ce qu'il va te faire signe bientôt?
- Justement, je dois partir, là, il est censé me téléphoner vers midi. Je vais voir comment je me sens.
- Hum, hum, de la façon dont tu en parles, c'est tout vu! conclut joyeusement Diane en l'embrassant.

Et ce samedi, vers 14 heures, Loulou est fine prête pour une balade en Harley avec Jean-François qui s'en vient la chercher dans quelques minutes. Elle laisse ses longs cheveux bruns tomber librement sur ses épaules et enfile un jeans troué et moderne, comme le font les jeunes.

- Hum, cool, je suis cool, je suis cool, je suis cool, chantonne-t-elle, exubérante en se contemplant dans le miroir. Tiens, ce doit être lui qui sonne. Elle accourt pour lui ouvrir. 

- Oh!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! Jean-François, tu es encore plus mignon que dans mon souvenir, c'est-à-dire hier, rit-elle toute joyeuse.
- Merci, j'allais exprimer la même chose, ajoute-t-il en l'embrassant sur la joue.
- Hummmmmmmmmm!
- Es-tu prête?
- Plus que jamais avec un pareil accueil!
- C'est parti! lance-t-il en lui caressant l'épaule tandis qu'elle verrouille la porte. 

Et ils descendent l'escalier en riant.

- Voici l'engin! s'exclame-t-il en le lui montrant comme à "The price is right".
- Ouais, tout un cheval d'acier, ça! constate-t-elle, inquiète.
- Et regarde ceci, c'est à la fine pointe de la technologie, dit-il en exhibant son casque "full face". On peut se parler et aussi écouter de la musique. Est-ce que ça te convient?   
- Bien sûr! répond-elle, d'une voix qu'elle empêche de chevroter.

Alors tendrement, il lui pose sur la tête, lui attache, puis l'aide à chevaucher la moto.

- Outch! gémit-elle la face en grimace. Je crois que j'ai perdu beaucoup de souplesse!
- Je vais m'occuper de cela, sourit-il en l'aidant à embarquer.

Après il l'enjambe, la moto, pas elle, et de façon assez sexy. Et finalement, il démarre la bombe dans un vrombissement hallucinant qui les secoue comme des pruniers. Juste à ce moment-là, le sourire de Loulou s'éteint totalement.           

- Ouf! J'espère que je vais m'habituer à trembler comme ça, se tracasse-t-elle, déconcertée et vraiment mal à l'aise.
- Je t'envoie de la musique! crie Jean-François.
- Quoi? Qu'est-ce que tu dis? s'égosille-t-elle.
- Pour toute réponse, "Run to the hills", de Iron Maiden, gueule à plein tube supprimant le peu de joie qui lui reste. 
- My god! pense-t-elle, je ne suis pas sortie du pétrin, oh, là, là.......Heu, peux-tu baisser la musique Jean-François? hurle-t-elle, en tremblotant, mais il ne l'entend pas.

Iron Maiden se déchaîne, ils sont hystériques, à la limite de l'enfer.

- Est-ce que ça va bien en arrière? s'assure Jean-François quelques minutes plus tard.
- Quoi? Hein? Quoi? gémit-elle les oreilles arrachées.
- Est-ce que ça va Loulou? questionne-t-il en baissant le "hard rock" de la gagne de malades qui hurlent à qui mieux, mieux.
- Heu, pas pire, c'est encore loin? J'ai tellement hâte de voir où tu demeures, ajoute-t-elle pour cacher son malaise.
- Dans à peu près cinq minutes!

Pour Loulou, la destination lui apparaît au bout du monde alors qu'ils ne sont qu'à quelques milles de chez elle. Enfin, il arrête le moteur, tout content de l'initiation de son amie. Cette dernière tremblote encore et sa tête oscille comme les petits chiens que l'on pose sur le tableau de bord. Il enlève son casque et elle l'imite.

- Et alors, cette petite balade?
- Je te remercie, heu.......... j'en suis encore toute remuée!
- Tiens, c'est ici que j'habite, convient-il en lui montrant une somptueuse maison. Hum........ j'aimerais                beaucoup te la faire visiter pour savoir si elle est à ton goût, chère future épouse.
- Là, maintenant? demande-t-elle, tremblotant toujours. Hein? As-tu dit future épouse?
- Oui! Qu'est-ce qu'il y a? Est-ce que tu as froid?
- Pourquoi? demande-t-elle.
- On dirait que tu frissonnes.
- Heu, c'est que je me sens encore secouée par la moto mais surtout parce que tu viens de me parler de mariage.
- Tu sais, je souhaite que tu t'habitues à la Harley et encore plus à l'idée d'une union! Et alors cette visite?
- Je trouve que c'est trop vite, là! proteste-t-elle en reculant légèrement. Je me sens toute bizarre. Moi, je croyais que tu voulais juste passer devant chez toi.
- Écoute, si tu as peur, je peux t'affirmer que je sais avec tout mon être que tu es la femme que je cherchais, promet-il en la regardant avec tendresse. Je n'ai jamais vécu ça avant! Allez, viens voir! dit-il en lui tendant la main.

Alors Loulou et Jean-François entrent dans le hall de la demeure dont le plancher est entièrement couvert de marbre blanc. Devant la porte, un majestueux escalier du même marbre, en forme d'arc, est agrémenté de fer forgé noir, tellement travaillé que l'on dirait de la dentelle. Et le lustre aux mille glaçons de verre rivalise de splendeur. Elle fait le tour du propriétaire, la maison s'entend, pas lui, et elle ne cesse de s'exclamer. 

- Et puis, qu'en penses-tu?
- Tout simplement fa-bu-leux! s'enthousiasme-t-elle, éblouie.
- Je suis très heureux que ça te plaise! Et tu sais quoi? Pour ce qui est de la moto, si tu n'aimes pas ça et bien c'est correct. Par contre, pour notre avenir, j'envisage de t'apprivoiser lentement, ajoute-t-il en se rapprochant d'elle pour la serrer dans ses bras. Je veux vivre avec toi!
- Et mon âge, ça ne t'inquiète pas? Vingt ans de plus! exulte-t-elle.
- On a l'âge de son coeur, ma douce, et je crois que je ne t'apprends rien, là...
- C'est vrai! sourit-elle, puisque je suis à tes côtés.

Et au bout du compte, qu'est-il advenu de Loulou et Jean-François? Chers lecteurs, ils sont encore en couple depuis bientôt quatre ans. Coup de foudre? Sûrement!

©   Tous droits réservés, Raymonde

*     Image prise sur le Web 

Publié par Ray •   Ajouter un commentaire  3 commentaires


Délicieuse confirmation de ton talent artistique.Belle écriture qui nous tient en suspens.Merci de ce baume dans une vie rapide ...
guy Posté le 13/02/2014 02:00:20
Hum! il ne doit pas en exister beaucoup des comme cela... Belle fin la romantique!!! J'ai beaucoup aimé tes photos, quel sens de l'observation artistique ou artistique de l'observation.
Michelle Posté le 29/11/2013 21:26:19
Il se cherchait une gardienne pour ses enfants... Raymonde! dis-moi que tu ne t'en vas pas dans ce chemin-là! En tout cas, on te lit jusqu'à la dernière ligne pour savoir ce que tu as inventé. Bravo!
Michelle Posté le 15/11/2013 21:07:38



C'est bon pour le moral
La compagnie créole
compagnie_creole_c_est_bon_pour_le_moral
 
© 2011
Créer un site avec WebSelf