Rayenchante
Un petit quelque chose de bienfaisant...
Cliquez le titre! (NOUVEAU)

Estelle et Yann (Pour la vraie mise en page, cliquez le titre!)

01/10/2015 00:11:53

- Arrête Yann! s'impatiente Estelle, en criant d'une octave trop haute. Ça fait quinze minutes que je cherche la réponse à ta "mardi gras" de devinette! Tu le sais que je suis poche à ces jeux- là.
- Allez, on badine! C'est facile, 1re syllabe: un animal de la ferme. Tu as répondu une poule, j'ai dit non, tu as essayé avec une vache, non, puis un cheval, non, une oie, non, un veau, non, ensuite tu as pensé à une truie, non, un canard, non, un âne, non, tu as réessayé avec un mouton, non, une chèvre, non, finalement une dinde, non. Et pourtant, il y a une bête que tu n'as pas nommée.
- Oh, ça suffit! râle-t-elle comme une chipie, maintenant la solution, ça presse, je suis à bout!
- Déjà? Je vais plutôt t'accorder un autre indice, s'amuse-t-il. Parfois on traite les gens de ce nom!
- Imbécile? répond-elle en le lorgnant comme si c'était lui...
- Voyons, Estelle, un animal de la ferme! Bon, o.k., passons à la 2e syllabe: on le prend en Angleterre.
- Le métro?
- Non!
- Le bus?
- Non, rit-il, il aime tellement l'agacer en lui donnant juste un peu d'indication.
- On le prend en Angleterre, répète-t-elle comme si cela pouvait contenir la réponse. Je déclare forfait, définitivement.
- Tente quelque chose une dernière fois!
- Arrête!
- D'accord, la solution, c'est "party".
- "Par", est un animal de la ferme?
- "P-o-r-c"! épelle-t-il, en rigolant. Tu vois, moi aussi je suis poche.
- Ouais.................! Et la 2e syllabe: ty?
- Réponse, le "thé". Et tout ça pour te dire que je t'invite à mon party vendredi soir de cette semaine.
- C'est non, et tu comprends très bien pourquoi, Yann!
- Hey, sois "cool", oublie tout, on va s'amuser comme des fous et j'ai prévu plein de surprises incroyables.
- -----------------------------------
- Assume ton célibat récent, Estelle, viens te distraire. Et si tu laissais une chance au destin, qui sait?
- Ben oui, le destin! Le destin, il frappe bien où il veut, et dans mon cas c'est toujours un uppercut au plexus!
- Tu exagères, là, riposte son copain d'enfance! Ce n'est pas parce que Arnaud t'a laissé tomber sans prévis, que tu dois empiler tous les hommes dans le même panier.
- Tu oses dire sans préavis, oh non, par exemple! Il a rompu avec un je-m'en-foutisme royal, comme si j'étais juste une vieille chaussette sale, je ne veux plus jamais le voir.
- Bon, voilà le mélodrame, à présent! Et vendredi, ce n'est même pas certain qu'il se pointera. 
- Je m'en moque! Et tu es aussi au courant qu'il a cassé par courriel, hein! Bravo le courage! Comme le cite le dicton:" En avant les braves, sauvons-nous les voilà!" As-tu pensé à moi? Pourquoi l'as-tu invité? fulmine-t-elle.
- Je me sens tiraillé, là! Je n'avais pas le choix, on se connaît depuis la maternelle et Arnaud m'a toujours soutenu dans mes moments difficiles. Tu le sais que je suis ami avec vous deux!
- Ta façon de voir ma peine, m'enrage, rouspète Estelle. Comme si ce n'était pas important les sept mois de vie de couple qu'il a fait voler en éclats!
- Hum, en effet......hésite-t-il, penaud.
- Et pour quoi faire?....... Hein? pleurniche-t-elle. Pour m'abandonner et s'afficher très très rapidement avec ma cousine qui a sept ans de moins que moi. Ça fait pas mal de sept et à partir d'aujourd'hui, je peux te jurer que ce n'est plus mon chiffre fétiche. Avec ça, tu as le culot de trouver que je dramatise, merci beaucoup pour ta compassion!
- Excuse-moi! se repend-il, désolé en la prenant dans ses bras. J'essaie de t'aider et je suis maladroit.
- Une chance que tu es un ami, toi! se radoucit-elle, en soupirant tristement. Euh.............qu'as-tu prévu cet après-midi?
- Bof, un tour de canot sur la St-Maurice, vers quatorze heures. Tu m'accompagnes?
- Ouais............, ça me changerait peut-être les idées.........
- Bon, dans ce cas, je viens te chercher. Au fait, apporte un chandail, monsieur septembre est plutôt frisquet, aujourd'hui.
- D'accord, je serai prête!

Et le moment venu, en sifflotant "Il y a de l'amour dans l'air", il va quérir Estelle à son appartement.

- Mais, mais, mais, qu'est-ce que tu as fait, là? s'exclame Yann, paralysé, dès qu'elle lui ouvre la porte. Pourquoi? Mais, pourquoi as-tu fait couper ta si belle chevelure?
- Euh...........j'ai pensé qu'un changement drastique me porterait bonheur. Et aussi pour une métamorphose, exprès pour ton party, vendredi.
- Wow! Tu acceptes de venir?
- Mais, oui, idiot! répond-elle en riant.
- Ça, ça me réjouit, ma belle! Tu vas voir on va s'éclater. Et j'ai une bonne nouvelle, Arnaud ne vient pas.
- Qu'il aille se faire voir! Euh........pour ma coiffure, tu n'aimes pas ça? demande-t-elle, en se frottant la tête, comme pour chercher ses cheveux.
- La vérité ou la réponse que tu souhaites?
- Bof, ..............la vérité, tant qu'à faire, hésite-t-elle, soudain nerveuse.
- C'est hideux et ça ne te ressemble pas! Il te reste juste un duvet, de couleur platine, en plus.
On dirait que tu t'es fait scalper.

Alors Estelle, vulnérable, éclate en sanglots convulsifs, pleurant cette erreur, doublée de son chagrin d'amour.

- Salaud! réplique-t-elle, en feignant de le boxer. Quand la délicatesse est passée, elle n'a sûrement pas fait Tact! Tact! Tact! à ta porte!
- Tu sais, ma chère, les gens exigent la vérité, mais quand on leur donne, ça ne va pas! constate-t-il, déçu. Et de toute façon ce n'est que mon opinion.
- Mais ton opinion compte beaucoup pour moi!
- Écoute, tes cheveux, ce n'est pas irréversible, ça repousse...
- Ouais, ça repousse, tout comme moi je repousse les hommes, gémit-elle, tristement.
- Bon, assez, on s'en va en canot!

Ils se dirigent donc vers St-Jean des Piles et Estelle, affiche une "baboune" digne d'un babouin qui a passé la nuit sur la corde à linge. Par contre, Yann habitué depuis maintenant quelques semaines, ne s'en offusque plus, même qu'il la comprend de mieux en mieux. Puis, une fois le canot mis à l'eau, elle s'assoit à l'avant, et ils restent en silence, dans une belle harmonie pendant presque deux heures. Ils reviennent enchantés de leur activité et la semaine s'écoule doucement.

Finalement, c'est la soirée party et elle se rend à pied chez Yann qui est son voisin immédiat. Mais avant d'ouvrir la porte, Estelle inspire profondément, car même si Arnaud ne sera pas là, elle a le tract à cause de sa nouvelle coiffure, plutôt impressionnante. Elle entre...

- Wow! On n'est pas à la St-Valentin, Yann! s'écrie-t-elle souriante, en entrant et en apercevant des coeurs plaqués un peu partout dans la maison.
- Évidemment, mais pourquoi se conformer à une date quand une occasion se présente en début d'automne? répond-il, en lui tendant un mojito, son cocktail préféré.
- Merci, répond-elle en prenant le verre, tout en regardant autour. Hum, belle gagne! Ils sont nombreux et je les connais, pour la plupart. Comme tu l'as si bien dit, on devrait s'amuser, hein?
- C'est le but! Oh, excuse-moi, tu connais mes obligations en tant qu'hôte.
- Va faire ton boulot, espèce de paresseux! rigole-t-elle, en le poussant gentiment.

Il lui fait un clin d'oeil et retourne vers ses convives. Et de son côté, elle se promène avec une nonchalance feinte, mais la plupart des invités la félicitent de son look époustouflant et très tendance, ce qui la requinque. Soudain, son coeur s'arrête et elle fige, car un mec on ne peut plus séduisant la fixe intensément. Perplexe, elle se dirige vers lui d'un pas rapide, de peur de changer d'idée.

- Bonsoir, je me prénomme Estelle et toi?..................... Non! Non! Pas Anthony, hein? constate-t-elle, surprise.
- Et oui, ma belle. Ouais, tu ne changes pas, toujours très charismatique. Que deviens-tu?
- Bof, la routine, une relation, une rupture, et toi?
- Idem, une relation, une rupture...

Après, ils éclatent de rire, très joyeusement et Estelle est ravie.

- Qu'est-ce que ça veut dire? lui demande-t-elle, en cherchant ses cheveux, qu'elle avait la manie d'entortiller avec son index.
- Je pense que l'amour est une quête et tant que l'on n'a pas rencontré notre destinée, les fréquentations, souvent difficiles, nous préparent à la grande histoire...........peut-être, enfin, je suppose.
- Hum, tu discutes d'aplomb, Anthony! convient-elle, à la fois épatée et conquise.
- Merci, c'est sûrement l'expérience. Et aujourd'hui encore, je te regarde et je ne comprends toujours pas pourquoi je ne t'ai jamais approchée pour te courtiser! Je crois que dans le temps, je n'étais pas prêt parce que je craignais l'engagement.
- Alors, je vais prendre un grand risque et te confier un secret! lui chuchote-t-elle à l'oreille.
- Ah bon?
- J'ai toujours eu un faible pour toi et cet attrait est encore présent, après quoi, six ans?
- Ouais, répond-il, ébahi, six ans! Mais cela peut changer...
- Euh......qu'est-ce que tu essaies de me dire?
- Acceptes-tu de sortir avec moi, j'entends par là, sérieusement?
- Ouiiiiiiiiiii! Et non seulement sortir avec toi, mais sortir aussi du party, là, tout de suite!
- Ma foi, c'est tout à fait ce que Yann avait prévu!
- Quoi? Quoi? Comment ça?
- Bien, il semblerait que tu lui parlais régulièrement de moi, alors il a organisé notre rencontre. Et la randonnée en canot c'était pour t'éloigner, pour que l'on termine les derniers préparatifs.
- Ah, ça c'est la meilleure! Sacré Yann! Ouais, un beau trio!

Elle éclate de rire, follement heureuse.

- À l'avenir, peut-être que ce sera Estelle et Yann et Anthony, mais plutôt, Estelle et Anthony! lui murmure-t-elle, très près, tout près...

©   Tous droits réservés, Raymonde

*    Image prise sur le Web

Publié par Ray •   Ajouter un commentaire  6 commentaires


Allo, c'est fait, tu as fait couper tes boucles blondes??? J'imagine que non et c'est encore mieux comme cela, trop de dépaysement devient du déguisement... Encore une fois une bonne histoire bien menée. Merci beaucoup!
Michelle Posté le 16/10/2015 14:22:18
Je suis captivée, j'attends la suite...
Danielle Tremblay Posté le 15/10/2015 12:59:14
Enfin! J'ai su ce qu'avait fait Estelle! Je pourrai recommencer à dormir!... Je dois dire que je ne m'attendais pas à ça du tout! C'est une très bonne idée: changer de tête pour repartir à zéro dans une nouvelle relation, pas bête, hein Ray??? Tu penses essayer ce truc toi aussi. comme Estelle?  Bravo encore, c'était très amusant, comme d'habitude. Merci! Bisous xx Joce
Jocelyne Lefebvre Posté le 15/10/2015 03:13:12
J'ai toujours hâte de lire la suite, comme je te sais "grande romantique", j'ai une petite idée cette fois-ci. méli-mélo ou nouveau personnage? Excellent travail encore une fois. Beaucoup aimé Bécaud!
Michelle Posté le 06/10/2015 00:47:35
Salut Ray🍷🍭💐
Malou Posté le 03/10/2015 16:46:05
first prev 1 2 next last



C'est bon pour le moral
La compagnie créole
compagnie_creole_c_est_bon_pour_le_moral
 
© 2011
Créer un site avec WebSelf