Rayenchante
Un petit quelque chose de bienfaisant...
Cliquez le titre! (NOUVEAU)

Le déménagement (Pour la vraie mise en page, cliquez le titre!)

12/11/2014 17:03:25

- Bonjour, suis-je bien chez "Déménagement 100 soucis"? demande Olivia, très stressée, parce qu'elle est toujours à la dernière minute. (Ici, le déménageur a une faiblesse en français, car on devrait lire sans souci.)
- Vous êtes à la bonne place, ma p'tite dame, répond une voix semblable à celle de Mac Dog Vachon. 
- Euh......monsieur Robidoux, s'il vous plaît!
- Argggggggggg! Vous vous trompez de numéro! Robidoux, c'est notre compétiteur et pire ennemi! Ici, le propriétaire de l'entreprise, c'est monsieur Soucy.
- Ah bon, alors c'est à lui que je veux parler.
- Un instant, je vous le passe, répond l'homme en lâchant le récepteur par terre.
- Outch! Mon Dieu, qu'est-ce que c'est que cet énergumène-là? râle-t-elle.

Et pendant qu'elle attend, elle écoute bien malgré elle, la chanson "Je t'aime, moi non plus", suivie de "C'est en revenant de Rigaud", et par une ironie du sort, interprétée par la famille Soucy.

- Ouais, drôle de hasard! Je me demande bien s'ils sont parents, ces gens-là! réfléchit Olivia, tout en chantonnant "Hein hon, fi ton, rigolo"...
- "C'est en revenant de Rigaud", complète monsieur Soucy, en riant...........Allô!
- Monsieur Soucy?
- Lui-même!
- Je sais qu'il est très tard pour réserver, mais j'aimerais savoir s'il vous reste des dates, ce mois-ci, pour un déménagement.
- Hum! Hum! toussote-t-il en feuilletant son agenda. Oups, excusez-moi, je viens de l'échapper par terre. Oh, là, là, là, là, là, mes pages sont complètement mêlées. Bon, je feuillette, je feuillette, je feuillette, alors, j'ai une annulation, samedi le 28 juin, à 22 heures.
- Êtes-vous sûr, 22 heures, le soir?
- Euh, attendez un peu que je vérifie. Et oui, c'est bien noté à cette heures- là. Vous savez, à quelques jours d'avis, ma p'tite dame, on peut dire que vous êtes chanceuse! riposte-t-il. Mais je dois vous informer que la catégorie 3 est complète.
- C'est quoi une catégorie 3?
- C'est la luxueuse, et par conséquent, la plus chère. Dans un tel cas, "Déménagement 100 soucis", se charge de tout, c'est-à-dire que vous n'avez absolument rien à faire. Par contre, il me reste la catégorie 2 ou la 1?
- Euh, quelle est la différence?
- Avec la 1, vous vous organisez de A à Z, comme placer vos effets dans des boîtes, démonter les meubles, tout le tralala quoi, et nous on embarque la marchandise. Pour la 2, c'est la standard, vous emballez tout ce que vous pouvez, et nous on prend en charge les objets fragiles, lourds, ainsi que le démontage et le montage des meubles.
- Parfait, alors, dans ce cas, je choisis la catégorie 2.

Or donc, suite à de moult informations, l'entente est conclue, et Olivia se frotte les mains de satisfaction. Puis, aussitôt après, elle contacte son copain Romain, pour qu'il retienne le 28 juin à son agenda, c'est-à-dire dans exactement 3 jours. Heureusement, d'ailleurs, qu'elle a eu son aide pour empaqueter toutes ses affaires. Elle lui a attribué la salle de bains et la cuisine. Et de son côté, Olivia s'est concentrée sur sa chambre, la chambre d'ami et le salon. Et enfin, voilà que la fameuse journée du déménagement arrive! Hélas, ça débute très mal, car il est 22 heures 20, et toujours pas de déménageurs. Ici, on peut dire que là, l'enfer commence à élever sa température...

- Es-tu certaine d'avoir composé le bon numéro? demande Romain, assis à côté d'elle.
- Ouiiiiiiiii! gémit-elle en vérifiant de nouveau son carnet de téléphone.
- Peut-être que la compagnie a eu un souci, avec un nom pareil "Déménagement 100 soucis", rigole-t-il en éclatant de rire aux larmes, à tel point qu'il doit se tenir les côtes.
- Arrête! Ce n'est pas drôle! lui crie-t-elle, totalement angoissée.
- Oh, non! s'exclame-t-il en se levant, et en regardant dehors. Vraiment, c'est pas de chance, Olivia, il pleut des cordes. Oh, là là!
- Ne me niaise pas Romain! Ce n'est vraiment pas le moment! rugit-elle, en le rejoignant. Oh, nnnnonnnnnnn!Nonnnnnnnnnnnnnnnnn!
- Voyons, pas de panique! On va faire avec, d'ailleurs a-t-on le choix? Tiens, tiens, tiens, regarde qui arrive, si ça peut te consoler!
- Mais c'est l'enfer! gémit-elle bruyamment.

Et elle n'a pas tort, la pauvre! Il faut voir le camion de déménagement, dont l'allure dessine parfaitement l'expression "100 soucis". En effet, la rouille se régale de la carrosserie depuis des siècles, tant et si bien qu'elle a déjà bouffé une aile. Et pour ce qui est des 3 autres, elles frémissent à chaque tressautement, tout comme le capot troué, attaché avec de la broche. Et le lettrage ne paie pas de mine, car on lit  "....nagement 100 soucis". Quant au moteur il toussote, façon alarmante, et là, tout à coup, comme épuisé, il s'étouffe dans un long sifflement plaintif. Suite à ça, monsieur Soucy bataille avec la portière, à grands coups d'épaules, puis parvient finalement à sortir.

- Bonjour ma p'tite dame! crie-t-il d'en bas, en envoyant la main à Olivia et Romain, encore postés devant la fenêtre.
- Bonjour! articule-t-elle, découragée de ce cirque, tout en ayant envie de lui assener une forte chiquenaude sur les babines.

Et lui, sans plus attendre, se tourne vers les portes arrières et tente de les ouvrir. Elles refusent systématiquement, oh, quelle surprise! Aussi, pas mal de jurons plus tard, elles s'entrebâillent et monsieur Soucy tire sur la poignée pour ouvrir davantage. De ce fait, les pentures gémissent dans un bruit révoltant, rappelant un ongle qui érafle un tableau. Et en parlant d'horreur, ladite poignée lui tombe finalement dans la main. Alors, il hausse les épaules, semblant avoir connu bien pire que ça. Et soudain, un cri insoutenable fait sursauter les amoureux.

- "Déménagement 100 soucis", y'a pas de soucis, car y'a monsieur Soucy!" hurlent ensemble les 3 déménageurs, puisque c'est leur slogan de ralliement pour débuter leur besogne.

Donc, après quelques 29 marches, ils entrent dans l'appartement et commencent frénétiquement leur travail. Fâcheusement, dès qu'on les soulève, toutes les caisses se mettent à gémir en d'atroces fracas d'entrechoquements et de cassures qui tapent sur le système de chacun. Or, Olivia, à bout de nerfs, et complètement tétanisée, arrondit le dos comme si elle portait le réfrigérateur.

- Attention, monsieur Soucy! hurle Romain, cette boîte bleue est trèeeeeeeeeees fragile, c'est le verre taillé.

Et comme c'est la seule boîte de couleur, il a mémorisé son contenu. Mais pour les autres, c'est le bordel, car il a totalement oublié de les étiqueter. Pauvre Romain! Dans le déménagement, il connaît l'emballage autant que le dialecte des Papous. Par exemple, pour vider le dessus du comptoir de la cuisine, il a appuyé une caisse sur le rebord, et a balancé les objets dedans, en les balayant avec son bras. Et le tiroir d'ustensiles a été largué directement dans une boîte. Malheureusement, pour la vaisselle, il l'a empaquetée avec des journaux, donc, grande partie de plaisir, en perspective, pour tout relaver, après cette journée infernale. Et quant aux chaudrons, il les a remplis de boîtes de Comet, non fermées, de plusieurs laines d'acier usagées, de cirages à chaussures, de 2 bouteilles de liquide à vaisselle, encore ouvertes, de nettoyants pour le four, de polis à meubles, et donc, là aussi, grande partie..............(voir ligne au-dessus).

Entre-temps, un ange s'arrache les plumes, tant il est découragé par tout ce capharnaüm, aussi décide-t-il d'intervenir, juste une fois, et oh miracle, le voyage se déroule sans soucis. Puis, rendus au nouveau logement, les 3 déménageurs s'empressent de déposer les boîtes un peu partout, car, en plus, tous les étiquetages d'Olivia ont été lavés par la pluie. Et de ce fait, Romain se sent moins seul d'avoir omis le marquage.

- Ouais, c'est pas de chance, pour toi! dit-il hypocritement, trop content d'échapper à la flopée de cris d'Olivia, si elle s'était aperçu de sa négligence.
- Je sais, je sais, mais ça achève! rétorque-t-elle, verte de fatigue.
- Tu vois, on peut le prendre positivement en se disant que chaque carton devient une surprise, non?
- Est-ce que tu me niaises, toi, là?
- Voyons, ma douce, murmure-t-il en s'approchant, détends-toi, je suis là, roucoule-t-il.
- Ouais! ajoute-t-elle avec un sourire fugace.

Et au bout du compte, il a fallu 3 semaines à notre demoiselle pour fouiller et trouver, vider et trier, puis tout ranger. Pour elle, c'est une aventure d'enfer, à cause des innombrables bris de vaisselle, de ses objets égratignés et de sa table de salon estropiée. À cause aussi, de son séchoir à cheveux, de sa boîte à bijoux, et de la chaise berçante de son arrière- grand-mère, qui manquent à l'appel. Et maintenant, 2 mois plus tard, Olivia attend toujours que "....nagement 100 soucis" retrouve ses effets.

Or, la bonne nouvelle dans tout ce fatras, c'est que "....nagement 100 soucis" a reçu au moins 30 plaintes, et doit incessamment rendre des comptes à "La facture". D'ailleurs, ce sera le thème de leur prochaine émission. Comme quoi, finalement, la justice existe...

©   Tous droits réservés, Raymonde 

*    
Image prise sur le Web
 

Publié par Ray •   Ajouter un commentaire  2 commentaires


Suite bien rendue et bien comique comme final à La Facture! Olivia pourra économiser sur la facture du déménagement pour se payer de nouvelles choses...
Michelle Posté le 27/11/2014 21:35:23
Le déménagement, que d'aventures en perspective! Ça promet pour la suite...
Michelle Posté le 14/11/2014 20:39:01



C'est bon pour le moral
La compagnie créole
compagnie_creole_c_est_bon_pour_le_moral
 
© 2011
Créer un site avec WebSelf