Rayenchante
Un petit quelque chose de bienfaisant...
 
rss feed
Dans «Bobard ou vérité », un journal local, quotidien, on peut lire cette publicité :

En ce temps des fêtes, message du directeur de l’agence de rencontre «Prends courage», monsieur Désiré Folamour-Ratté :

«Bienvenue à tous et toutes à l’agence de rencontre «Prends courage», maintenant devenue l’agence numéro un au Québec. Ce site à but lucratif, se veut le meilleur, parce qu’il est reconnu par des dizaines d’abonnés. Nous n’avons aucun taux de réussite puisqu’il faut bien se rappeler que l’on peut faire dire tout ce que l’on veut aux chiffres. Aussi, nous nous moquons de cette fausse comptabilité parce que notre agence est plus sérieuse que les autres. Chez nous, nous ne nous occupons que de nos membres...

Et pour vous le prouver, pour novembre et décembre, comme gracieuseté, c’est un honneur pour moi de donner le 1er mois gratuit à toutes les inscriptions féminines, qui viendront me rencontrer.

Je vous attends donc avec impatience à mon bureau, situé au 350, rue D’Amours, à St-Jude-des- demeurés.»

Chaleureusement,

Désiré

- Ouais, drôle de nom, drôle de rue, drôle de campagne! Mais pourquoi veux-tu m’offrir ce cadeau, demande Valérie, après l’avoir déballé.
- C’est bientôt les fêtes, suite à la lecture de cette annonce, j’ai pensé te faire plaisir en t’offrant le montant de l’inscription, répond Danie...Lire la suite
Publié par Ray •   Ajouter un commentaire  0 commentaires
Metteur en scène amateur, Brigitte, 70 ans, est en train de s’enrager. Et ce qui explique ce comportement démentiel, c’est qu’il y a plus de trois heures qu’elle essaie d’inculquer la notion de séductrice à Françoise, qui détient le premier rôle de la pièce «Si tu pars, je meurs», et ce, grâce à son père qui finance tout. Aussi, la metteur en scène est horripilée de marcher sur des oeufs pour sauver les
meubles. Et de plus, Brigitte exige le succès, parce que tous les bénéfices iront pour l’aide aux sans-abris. Elle n’a que deux acteurs à diriger, mais ce n’est vraiment pas de la tarte avec la fille. Et là, son stress augmente de jour en jour, car maintenant le temps est compté, il ne reste que quatre mois avant la première...

- Ben non, voyons, Françoise! hurle-t-elle nerveusement, façon nourrisson affamé, tout en accourant bruyamment sur la scène.
- Euh, qu’y a-t-il? demande peureusement l’apprentie actrice, complètement décoiffée, fatiguée et en nage.
- Je t’aime, zézaie Brigitte, en l’imitant, ça ne veut rien dire, ça. Tu vas agripper Didier, l’étreindre, et amoureusement, lui chuchoter «je t’aime» en touchant presque à ses lèvres.
- En plein ça! ajoute en riant le mec qui aime toutes les femmes, sans exception. «Toujours prêt», c’est ma devise quotidienne.
- Euh, c’est que malgré mon âge, euh...Lire la suite
Publié par Ray •   Ajouter un commentaire  2 commentaires
- J’ai justement ce que vous cherchez, chantonne le propriétaire de l’animalerie, en sortant de sa cage, un beau chaton tigré gris bleu.
- Oh, la belle petite boule de poils à maman! ronronne Martine en le prenant. Wow, c’est le top, en plus, il a les yeux bleus.
- Et vous savez, mademoiselle, ajoute-t-il d’une voix fort suave, ce chat d’origine incertaine, dit «de gouttière», est doté d’une santé de fer, comparé à un chat de race.

Et comme si le minet avait compris ce compliment, il joue la carte de la séduction en fixant intensément la jeune femme, puis il démarre son minuscule moteur de ronronnement. L’acheteuse, déjà amoureuse du minou, pour ne pas dire conquise, le contemple longuement.

- Je le prends, je le prends, je le prends! Toi, tu as capturé mon coeur passionnément, furieusement, s’exclame-t-elle au mini félin....Tiens, tiens, tiens, furieusement, Furie? Furie? Oui, toi, je vais t’appeler Furie!...

Puis, Martine paie fébrilement la transaction, comme si elle avait peur qu’on lui vole sa bête, mais tout de suite après, le vendeur s’enfuit au-devant d’une cliente. Elle trouve sa conduite, assez ordinaire, mais bon, rien n’est parfait en ce bas monde...Accroupie, elle ouvre le transporteur pour faire entrer Furie. Ce dernier, agrippé à la porte, miaule rageusement, tout en la griffant. Frustrée, elle cherche du regard le propriétaire qui semble fondu dans le décor. Finalement, elle hausse les épaules et reprends sa corvée...

- Tu sauras, mon beau Furie, le dispute-t-el...Lire la suite
Publié par Ray •      

C'est le temps des vacances

05/06/2017 15:39:33

C’est le temps des vacances, on espère tous du soleil, mais il semble bien capricieux cette année. 

Je vous souhaite donc de prendre soin de vous avec la détente, des films amusants et quelques parties.

Entourez-vous d’amour et d’amitié avec votre famille ou vos amis.

Et pour chacun de vous, le plus magnifique été qui soit!

Note : Je serai de retour au mois d’août...

Ray


Publié par Ray •   Ajouter un commentaire  0 commentaires
À quarante ans, Delphine, une jolie rêveuse beaucoup trop accro au romantisme, croit toujours dur comme fer que la seule façon de tomber en amour c’est d’accumuler des signes qui lui désigneront «l’homme soeur». Aussi, persuadée que la vie va lui signifier le bon choix, elle s’est blindée d’exigences démesurées, éliminant ainsi tous ceux qui l’ont approchée de près. Sauf que maintenant elle exige tellement que ça arrive, totalement aveuglée par son obsession, qu’elle sabote complètement toutes ses chances.

De son côté Sandrine, sa copine de maternelle, autant terre à terre que Delphine est lunatique, cherche à la raisonner en lui affirmant que la réalité est tout autre. Mais Delphine ne l’écoute que distraitement, juste le moment que dure la conversation, car inconsciemment elle refuse de changer et retourne constamment à son ornière : les signes.

- Drrrrrrrrrrrrrrrring!
- Allô! répond Delphine, en chantonnant.
- Et puis, y a-t-il du nouveau depuis avant-hier? lui demande Sandrine, perspicace et qui connaît déjà la réponse.
- Euh, non..............mais pas pour le moment.
- Bon, à quoi tu t’attends, là?
- Sandrine, tu sais que je rêvasse de Laurent depuis plusieurs mois et bien cette nuit, dans mon rêve, il me demandait en mariage. Et ce matin, après t’avoir raconté ça, en m’en revenant de mes commissions, j’ai trouvé un papier sur le trottoir avec le prénom de Laurent dessus.
- Oui tu m&r...Lire la suite
Publié par Ray •   Ajouter un commentaire  2 commentaires
first prev 1 2 3 4 5 ... next last
C'est bon pour le moral
La compagnie créole
compagnie_creole_c_est_bon_pour_le_moral
 
© 2011
Créer un site avec WebSelf