Rayenchante
Un petit quelque chose de bienfaisant, j'espère...
 
rss feed
Archive(s) :
select
- Pourquoi Laure m’a-t-elle donné rendez-vous ici? gémit Edgar, complètement énervé, en entrant au collège.
Il se dirige vers le gymnase où a lieu la réception. Puis, il cherche, tel un naufragé, Laure, son internaute portant un œillet rouge. Malheureusement pour lui, ce dimanche en est un de retrouvailles pour l’École «Des-Saints-Innocents », où une centaine d’étudiants arborent, pour l’occasion, un oeillet rouge. Et Laure découragée, ignorait ce détail. Or, lui, pauvre, pauvre Edgar, il suinte comme une canicule, de 40o à l’ombre.
Il faut dire qu’il « chatte » avec elle depuis seulement deux semaines et c’est leur premier rendez-vous. Et là, il trouve que cette situation confuse, ressemble à un mauvais présage.
- Que dois-je faire? réfléchit-il, angoissé. Dois-je me sauver à toute allure? Dois-je rester? Et que ça ne me semble pas de bon augure!
Avec le regard d’un sinistré, il cherche partout «une puce aux cheveux noirs de quatre pieds onze, proportionnelle à sa taille.»
- Sapré...Lire la suite
Publié par Ray •   Ajouter un commentaire  0 commentaires
Nous sommes en décembre 1950.
Mesurant près de 6 pieds, Oscar, 23 ans, paré de cheveux abondants, bouclés, cependant toujours décoiffés. Mais cela n’enlève rien à son charme et son visage doté d’un nez droit au-dessus d’une bouche charnue et bien dessinée, le rend très attirant. Et de ce fait, la gent féminine imagine des prétextes, plutôt insignifiants, pour se faire servir par ce beau mec, au magasin de grande surface, «On a de tout ici». Et lui, Oscar, timide, n’y voit que dalle, car il n’a de yeux que pour la belle Bertha, la fille du propriétaire. Qui sait? Serait-il un opportuniste?
- Bonjour, mademoiselle Bertha, vous allez bien? chantonne-t-il, en la regardant, énamouré, ce qui lui fait échapper sa caisse de chandails. - Oh oui, répond-elle, rougissante, car elle en pince pour lui depuis les 3 ans qu’il travaille pour elle, étant sociétaire, à parts égales, avec son père.
Et quand il contemple Bertha, Oscar, trouve qu’elle n’a d’ordinaire que son prénom. Âgée de 25 printemps, sa magnifique peau satinée rivalise de beauté avec la blondeur de sa chevelure et de ses magnifiques grands yeux bleus, comme l’océan. Il se répète souvent qu’elle ressemble &agra...Lire la suite
Publié par Ray •   Ajouter un commentaire  2 commentaires
Ils ont leur premier rendez-vous ce 24 juin 2004, à 18 heures, à « La bouchée joyeuse», petit casse-croûte de petite ville qu’est Pointe-Brune, à peine dix mille âmes. Rita a revêtu sa robe en coton bleu poudre, de la couleur de ses yeux, avec un col Claudine blanc, de la teinte de ses cheveux, si non teints. Mais, aujourd’hui, elle est rousse, fière de son 5 pieds 6, avec un poids de 115 livres. Hélas elle est pauvre, mais heureusement très jolie. Or, comme le hasard aime s’amuser, Rupert, lui, c’est le contraire, au niveau financier seulement, car il est vraiment canon. Tous les 2, âgés de 40 ans, ils ont fait connaissance sur Internet, via Réseau contact. Rupert habite Cap-Vert, tant qu’à faire. Et ici, on a, Pointe-Brune, bleu poudre, Cap-Vert, on fait vraiment dans les couleurs, serait-ce un bon signe? Rupert halète comme un phoque dans sa Porsche boxter rouge vif. - Dans quoi me suis-je embarqué ? Ma foi, je vais y laisser mon système nerveux, gémit-il, en épongeant son front luisant de sueur. Il inspire et expire comme un naufragé en pleine panique. Stressé par sa demi-heure d’avance, il a fait rugir sa voiture pour une courte virée à Pointe-Brune, histoire d’impressionner Rita. Che...Lire la suite
Publié par Ray •   Ajouter un commentaire  2 commentaires

Mes vacances

20/05/2019 16:25:23

De belles vacances à tous!

Merci de votre présence fidèle chez Rayenchante! Et j'ai de la gratitude également à tous ceux qui partagent mon site avec leurs contacts. Et oui, vous êtes là depuis bientôt 9 ans.

Présentement, je prends des vacances jusqu'en septembre, j'en profite donc pour vous souhaiter un magnifique été plein de soleil et de belles festivités avec ceux que vous aimez...

Ray

Publié par Ray •   Ajouter un commentaire  0 commentaires
Note : «Machotta», mot inventé par l’auteure : n.f. femme qui tente de séduire tous les mecs, sans pour autant s’engager avec eux et cette femme carbure à l’adrénaline de la conquête.

Clémentine et Victoria sont amies depuis toujours. Deux trentenaires très différentes, dont la première est mariée, heureuse, et ce depuis six ans, tandis que Vic en est toujours à draguer. Et elle aime beaucoup raconter ses aventures, mais à sa copine seulement.

- Oh, attends un peu, j’ai quelqu’un sur mon autre ligne, dit Clémentine, précipitamment. Allô? Oui? Maman? Euh, tu voulais juste jaser? Est-ce que je peux te rappeler, je suis avec Victoria, c’est important! D’accord, à tout à l’heure, bisous, bisous! Bon, Vic, me revoilà!
- O.k. Comme je te le disais, tantôt, hier, je suis allée en boîte.
- Ah, oui, et laquelle as-tu choisie?
- Ma préférée, «La flèche au coeur». «Calvas» qu’il y avait du monde et devine, j’ai rencontré un mec, plus que canon, très chou! Vraiment, vraiment, mon genre! Wow!
- Là, rien de nouveau sous le soleil......mais?
- Bien, tu me connais, ce qui devait arriver, arriva, je l’ai gardé pour la nuit, comme d’habitude.
- Et.............vous allez donner suite? Peut-être vous fréquenter sérieusement? Est-ce que je dois m’acheter une magnifique robe pour ton mariage? ironise Clémentine, affectueusement.
- Et si je te répondais oui, cette fois-ci. Mais j’ai un doute, car lui semble le genr...Lire la suite
Publié par Ray •   Ajouter un commentaire  3 commentaires
first prev 1 2 3 4 5 ... next last
C'est bon pour le moral
La compagnie créole
compagnie_creole_c_est_bon_pour_le_moral
 
© 2011
Créer un site avec WebSelf