Rayenchante
Un petit quelque chose de bienfaisant, j'espère...
 
rss feed
Archive(s) :
select

Une pause (NOUVEAU)

13/05/2020 15:28:11

Bonjour à tous, 

Une pause pour l'été.
Je serai de retour en septembre. 
Je vous souhaite un bon été, malgré les circonstances exceptionnelles que nous vivons...

Ray

 

Publié par Ray •   Ajouter un commentaire  0 commentaires
Samedi soir, 17 juillet 2018, Julius, 44 ans, très nerveux, occupe une table, dans le restaurant mauricien, le plus couru, «Au chic Éden». Il a rendez-vous avec Huguette, du même âge que lui, et qu’il a contactée sur «Québec solitaire». Harassé par des dizaines de rencontres, il souhaite ardemment que c’en soit une très prometteuse. Aussi, il est persuadé qu’à son âge, il est grand temps qu’il se pose.
Et tout à ses pensées, il l’aperçoit soudain qui entre, vêtue d’une magnifique robe rouge, telle qu’elle avait convenu au téléphone. Wow! Julius est fortement ébranlé, car il la trouve très belle. Mais hélas Huguette le fixe, cachant sa déception derrière un sourire de vendeuse de «chars». Le pauvre Julius ne passe même pas le test de ses critères de base. Elle en perd sa contenance, inspire profondément, puis se contraint à avancer. Et comme il le lui avait dit, il porte un polo rose, quasi aveuglant. Désolant repère qu’Huguette ne peut manquer, aussi elle essaie, tant bien que mal, de chiffonner l’image qu’elle s’était forgée de lui. Et en maintenant son sourire de commande, elle s’approche, crispée, vers sa table où elle ne veut pas aller.
Or, lui, dans son énervement, suinte, puis se lève vivement et maladroitement, tant et si bien que sa chaise bascule. Et le dossier...Lire la suite
Publié par Ray •   Ajouter un commentaire  2 commentaires
Le restaurant «Arrêtez et venez goûter»
Est plus que bondé.
Ici, le beau Ludger
Est accompagné
De la jolie Aglaé
Qu’il rêvait de fiancer
Depuis des années
Et des années.
Mais, durant le festin fort apprécié,
La maladresse s’est invitée,
Car tous les deux souffrent de timidité.
Ainsi, leurs vêtements sont maculés
De potage Parmentier,
De gras de sanglier,
De pommes de terre rissolées
De salade du chef, santé
Et de crème brûlée.
On peut alors affirmer
Que sur leurs habillages tachés
Tout le menu est affiché.
Et Aglaé, fort désolée,
S’est vivement levée
Et s'est écriée:
&...Lire la suite
Publié par Ray •   Ajouter un commentaire  2 commentaires
- Pourquoi Laure m’a-t-elle donné rendez-vous ici? gémit Edgar, complètement énervé, en entrant au collège.
Il se dirige vers le gymnase où a lieu la réception. Puis, il cherche, tel un naufragé, Laure, son internaute portant un œillet rouge. Malheureusement pour lui, ce dimanche en est un de retrouvailles pour l’École «Des-Saints-Innocents », où une centaine d’étudiants arborent, pour l’occasion, un oeillet rouge. Et Laure découragée, ignorait ce détail. Or, lui, pauvre, pauvre Edgar, il suinte comme une canicule, de 40o à l’ombre.
Il faut dire qu’il « chatte » avec elle depuis seulement deux semaines et c’est leur premier rendez-vous. Et là, il trouve que cette situation confuse, ressemble à un mauvais présage.
- Que dois-je faire? réfléchit-il, angoissé. Dois-je me sauver à toute allure? Dois-je rester? Et que ça ne me semble pas de bon augure!
Avec le regard d’un sinistré, il cherche partout «une puce aux cheveux noirs de quatre pieds onze, proportionnelle à sa taille.»
- Sapré...Lire la suite
Publié par Ray •   Ajouter un commentaire  1 commentaires
Nous sommes en décembre 1950.
Mesurant près de 6 pieds, Oscar, 23 ans, paré de cheveux abondants, bouclés, cependant toujours décoiffés. Mais cela n’enlève rien à son charme et son visage doté d’un nez droit au-dessus d’une bouche charnue et bien dessinée, le rend très attirant. Et de ce fait, la gent féminine imagine des prétextes, plutôt insignifiants, pour se faire servir par ce beau mec, au magasin de grande surface, «On a de tout ici». Et lui, Oscar, timide, n’y voit que dalle, car il n’a de yeux que pour la belle Bertha, la fille du propriétaire. Qui sait? Serait-il un opportuniste?
- Bonjour, mademoiselle Bertha, vous allez bien? chantonne-t-il, en la regardant, énamouré, ce qui lui fait échapper sa caisse de chandails. - Oh oui, répond-elle, rougissante, car elle en pince pour lui depuis les 3 ans qu’il travaille pour elle, étant sociétaire, à parts égales, avec son père.
Et quand il contemple Bertha, Oscar, trouve qu’elle n’a d’ordinaire que son prénom. Âgée de 25 printemps, sa magnifique peau satinée rivalise de beauté avec la blondeur de sa chevelure et de ses magnifiques grands yeux bleus, comme l’océan. Il se répète souvent qu’elle ressemble &agra...Lire la suite
Publié par Ray •   Ajouter un commentaire  2 commentaires
first prev 1 2 3 4 5 ... next last
C'est bon pour le moral
La compagnie créole
compagnie_creole_c_est_bon_pour_le_moral
 
© 2011
Créer un site avec WebSelf