Rayenchante
Un petit quelque chose de bienfaisant, j'espère...
 
rss feed

Lourdes Léger

18/09/2012 17:13:45
Lourdes Léger accablée par ses vingt-sept ans, réclame à cor et à cri, au Ciel et au Cosmos, un amoureux au plus vite. Elle s'est farcie "blind date", "speed dating", petites annonces, soirées pour célibataires, réseaux rencontre sur l'Internet, déjeuners pour gens seuls, bars, agences, mais là, elle a sa claque et même la paire. Désormais, tous les jours, elle se vautre dans l'obsession, cherchant, qui d'un regard, qui d'un sourire, pourrait lui signifier le commencement du début de peut-être une histoire d'amour. Et pourtant Lourdes ne fait pas son poids, elle est plutôt légère, évidemment je ne parle pas, ici, d'une libido de hamster, mais de ses cent quinze livres pour un cinq pieds six. De plus, la nature a tout déversé sur elle; en effet, elle ressemble à s'y méprendre à Cameron Diaz, avec en supplément une poitrine plus lourde. Oh, j'ai oublié, elle a aussi "scotché" sur le réfrigérateur le profil du mec recherché pour se l'attirer, mais ça ne marche, même si le livre "Le secret" jure le contraire. Par contre, les chiffres, eux, disent la vérité: il y a encore deux millions de célibataires au Québec. Ce n'est pourtant pas les prétendants qui lui manquent, sauf qu'il y a toujours quelque chose de non négociable: le mâle qui ne l'attire pas, l'alcoolique, le mec trop différent, le fumeur, l'obsédé du passé, le tyran du rut, l'homme des tavernes ou le bourreau du travail, alors Lourdes en a jusque là, (pour bien comprendre, s'il vous plaît, poser la main au-dessus de votre tête).
...Lire la suite
Publié par Ray •   Ajouter un commentaire  5 commentaires

Homère et Mai

19/08/2012 16:47:17
On a trente ans,
Il est plus que temps,
Songe l'amant.
Homère a donc décidé
De demander
À sa douce Mai
De l'épouser,
Et tout enjoué
Il va la retrouver.
Il est habillé
D'un pantalon "drabe"
D'la couleur d'un crabe
Et d'une chemise
Toute grise
Laide comme une sottise.
Sa fiancée,
La belle Mai,
Assise dans l'escalier
Le voit arriver.
Elle agite les bras
Et un baiser, lui envoie.
Lui, accélère le pas,
Et de bonheur transporté,
Se jette à quatre pattes
Sur l'asphalte
Dans l'entrée
De l'allée
Et sans préméditer
Arrache avec vivacité
Six pétunias,
Cinq bégonias,
Quatre gardénias,
Trois hortensias
Deux zinnias
Et un dahlia.
Le parterre saccagé
Est tout troué
Tel un sourire édenté
Et je ne crois pas
Qu'il existe plus maladroit
Que ce pauvre gars.
Catastrophée,
Sa dulcinée,
L'air assommée
Le trouve culotté
De déraciner
Les fleurs de son allée
Qu'elle a chouchoutées
Depuis des années.
Elle se lève debout
Très marabout,
Les yeux comme un hibou,
Elle veut lui tordre le cou;
Et le futur époux,
Tout à coup,
La voyant au garde-à-vous,
Vivement se résout
À cacher le bijou,
Car ça sent la gadoue.
Ce cher empoté ...Lire la suite
Publié par Ray •   Ajouter un commentaire  5 commentaires

Vacances

17/07/2012 15:17:07
Un merci grand comme le ciel à tous les visiteurs! Votre fidélité à me lire est admirable et me motive à chaque fois. Puis-je vous confier un de mes secrets? Je vous apprécie de tout  mon coeur!

Bonnes vacances à tous!

Retour vers la mi-août...

Ray


*   Image prise sur le Web
Publié par Ray •   Ajouter un commentaire  1 commentaires

Quelle dépendance!

12/06/2012 21:27:44
- Oh, cibole! Téléphone-moi William, je t'en supplie, je n'en peux plus d'attendre! gémit Jessica en fixant l'appareil et en se tordant les mains. Oh! Il est tellement beau! ajoute-t-elle, en souriant. Est-il trop beau pour moi? Non, comme je veux l'aimer!

Celui-là, elle l'a rencontré, hier, le 24 juin exactement, à la discothèque "Au cosmos pour tous". William lui a promis qu'il lui donnerait un coup de fil bientôt et pour elle, bientôt, c'est aujourd'hui. Jessica est persuadée que c'est l'homme de sa vie, c'est pareil à chaque fois, et comme il ne l'a pas encore appelée, plus le temps passe, plus l'inquiétude ronge sa certitude. Enfin, le téléphone sonne et elle se jette littéralement dessus, l'expédiant par terre, pour s'apercevoir, presqu'en pleurant, que c'est sa copine.

- Allô Jess, comment vas-tu? demande Zoé, émoustillée par la curiosité.
- Ça pourrait aller mieux! rage l'interpelée.
- Qu'est-ce qui se passe? Es-tu souffrante?
- Presque. Tu sais ma rencontre, hier...
- Oh oui ma chanceuse! l'interrompt son amie, as-tu eu des nouvelles? Si c'est oui, je veux tout savoir! s'exclame-t-elle, excitée.
- Il est là le problème, William ne m'a même pas téléphoné!
- Mais tu ne m'as pas raconté, ce matin, qu'il travaille toute la semaine chez "Webcom.net.org"? Et puis cela fait moins de vingt-quatre heures, là!
- Ben oui et je veux la grande histoire d'amour avec lui, et vite, c'est mon âme soeur, j'en suis certaine, insiste Jessica, geignarde.
- L'âme soeur, l'&a...Lire la suite
Publié par Ray •   Ajouter un commentaire  6 commentaires

Aimé D'Amour

16/05/2012 16:18:57
"Aux mille et une fleurs et plus", Rosemarie Lebeuf se hâte de réaliser ses compositions florales, car elle a tellement de commandes qu'elle songe à engager deux autres fleuristes. Sa boutique est plus que prospère et elle sourit en travaillant, lorsqu'un client entre.

- Bonjour jolie demoiselle! Mademoiselle?
- Rose marie le boeuf, bredouille-t-elle, en pensant à son nom comique.
- Il n'y a que votre charme pour rehausser la beauté de vos fleurs! J'adore tout ce qui flatte l'oeil, chuchote-t-il en s'approchant un tout petit peu. Moi, c'est Aimé D'Amour, pour vous plaire!

Il l'observe impunément avec un sourire de certitude, le sourire du gars conquérant à qui on ne peut dire non.

- Puis-je voir vos violettes africaines?
- Heu, certainement, bafouille-t-elle, intimidée.
- Est-ce que ce sont des plantes capricieuses? murmure-t-il derrière elle, comme s'il lui parlait d'amour.
- Oh oui, monsieur! Heu, non pas du tout! corrige-t-elle.

Et emmêlée dans ses propos, elle disserte vivement sur une kyrielle de petits soins extravagants concernant toutes les fleurs, sauf le saintpaulia. Nerveuse, haletante et émue par la proximité de cet enjôleur qui lui plaît infiniment, elle romance l'entretien des plantes, tandis que lui, les yeux braqués ailleurs, ne l'écoute pas.

- C'est pour un cadeau, une amie, peut-être? lui demande-t-elle, à brûle-pourpoint.

Il feint la gêne, puis toussote.

- C'est pour mon "plaizzzzzir" personnel, chuchote-t-il en la fixant comme le ferait un chat.

Alors, il arrête son choix sur une v...Lire la suite
Publié par Ray •   Ajouter un commentaire  5 commentaires
first prev ... 14 15 16 17 18 ... next last
C'est bon pour le moral
La compagnie créole
compagnie_creole_c_est_bon_pour_le_moral
 
© 2011
Créer un site avec WebSelf