Rayenchante
Un petit quelque chose de bienfaisant...
 
rss feed
Archive(s) :
select
Léonne, soixante-quinze ans, incarne la douceur, la gentillesse et possède un coeur grand comme le ciel. Son mari l’aime comme un fou après quarante ans de mariage et ses deux garçons, très fiers d’elle, lui rendent bien son amour inconditionnel. Bref, Léonne se la coule douce, genre une vie rêvée, une vie plutôt enviable. Mais sitôt qu’elle se glisse derrière le volant de sa Mazda 3 bleue ou de la Honda de la famille, elle se métamorphose aussi terriblement qu’une lionne souffrant d’une violente rage de dents...

Là, sa liste de commissions à la main, elle entre dans sa voiture, attache sa ceinture de sécurité, démarre, recule de l’entrée de cour et se dirige vers la ville....Mais, déjà quelques kilomètres plus loin...

- Saint cybole, ça te prends-tu un cours classique pour choisir ton chemin, toi? ronchonne-t-elle, énervée, en voyant le monsieur, face à elle, à l’arrêt. Il a son clignotant à droite, hésite, le met à gauche, et au final décide de l’enlever. Non, mais as-tu passé ton cours de conduite, le père? Si j’étais une instructrice je t’aurais recalé, sans que tu aies le temps de me voir venir.

En fin de compte, malheureusement, il vire à droite, sans préavis.

- Et bien voilà le phénomène! écume-t-elle, furieuse, les yeux sortis de la tête. Je l’ai senti à mille lieues à la ronde, celui-là! Ça ne sait pas ce que ça veut, un vrai danger public, et ça se balade en...Lire la suite
Publié par Ray •   Ajouter un commentaire  2 commentaires
Séverine, institutrice, célibataire, la joyeuse quarantaine, aime beaucoup convier à souper, le dernier vendredi du mois, trois voisins qui sont devenus ses amis, et ce, depuis bientôt un an. Ils habitent tous le même immeuble, situé au 600 rue Loiseau, à Ste-Rose- des- Flamants. Et pour le moment, ces quatre personnes ont épousé le célibat.

Donc, à ces soirées, après l’apéro au salon, tout se déroule dans la salle à manger où chacun a sa place attitrée. D’abord Séverine s’assoit en bout de table, étant celle qui reçoit, mais surtout pour faire le service. Assis à sa droite, nous retrouvons Noé, âgé de soixante-quinze ans, farceur invétéré avec ses blagues amusantes, mais étant spontané, il coupe souvent la parole. On lui pardonne car ce personnage haut en couleur est des plus divertissants.

En face de notre rigolo, la belle Laetitia, caissière, vingt-neuf printemps, personnalité sans filtre, qui dit tout ce qu’elle pense, ce qui crée des situations assez surprenantes. Finalement, à l’autre extrémité, face à Séverine, le beau Frank, quarante-cinq ans, plombier de son métier, pas très doué, il sème les dégâts comme d’autres les pommes de terre. Or, la population à Ste-Rose-des-Flamants étant de trois pelés et deux tondus, on se demande comment il peut encore trouver du travail. La seule explication plausible c’est qu’il possède ce petit quelque chose que l’on appelle du magnétisme, car Frank...Lire la suite
Publié par Ray •   Ajouter un commentaire  2 commentaires

Bonnes vacances à tous!

04/06/2016 16:16:23

D'abord merci de visiter Rayenchante et de m'écrire vos gentils commentaires, ça me fait chaud au coeur. Quand vous venez sur mon site, vous savez donc que vous faites partie de mon succès. Je vous souhaite de bonnes vacances, amusez-vous dans la joie et partagez-la avec ceux que vous aimez. Et puisque l'été est court savourons-le à chaque seconde, en espérant que le soleil sera de la partie...

Et de mon côté, je serai de retour à la fin août,

Ray 

Publié par Ray •   Ajouter un commentaire  0 commentaires

Drôle de bottin

19/04/2016 22:19:18
* Tous les noms employés existent

I. Adler, Ratté, conseiller d’orientation
L. Allaire, Joly, chirurgienne esthétique
T. Apied, vendeur automobile
Adhémar Austin, mécanicienne
Natacha Auton, Gilet, escorte
Laure Bacon, végétarienne
Beau Baujard, acteur
T. Beaubrun, Beaudoux, recherché
Dieudonné Belorgane, homme à tout faire
T. Bigras, Legros, diététiste
I. Boileau, Desfonds, filtres tous genres
I. Boistard, surveillant
L. Bordat, couturière
Léonce Boulet, armurier
C. Bourgeois, friperie
A. Bourrassa, boxeuse
Justin Bravo, Prince, dresseur de chiens
Hallie Cayer, correctrice
M. Champagne, Boivin, école de conduite
Paul Chat, Junchat, éleveur de chiens
Charlotte Chaussis, Chaussivert, professeur de diction
Pierre Coco, Coquet, haltérophile
L. Collet, Le pompier, religieuse
T. Coupechoux, chirurgienne
Lydia Diotte, orthophoniste
O. Gratton, Leboeuf, désigner intérieur
J. Guay, danseur
C. Jetté, vidangeur
Ella Hill, Houle, traductrice
Elvire Labonne, agence de placement
A. Lacasse, Vitre, vitrier
Elvis Laporte, ébéniste
A. Laposte, Lagneau, exportatrice
C. Laterreur, Lacasse, philosophe
T. Le Borgne, oculiste
T. Lecavalier, Souline, escorte
Demi Mimeault, parolière
C. Monoutillage, Delhomme, danseur nu
G. Moore, Money, chômeur
A. Mouchet, épidémiologiste
A. Parent, Pétrin, nettoyeur après sinistre
A. Pasdeloup, colport...Lire la suite
Publié par Ray •   Ajouter un commentaire  0 commentaires
Jennifer, vingt-six ans, belle et très ambitieuse, vient finalement de décrocher un emploi comme vendeuse au magnifique magasin « Ici, c’est chic et cher », et cela depuis quinze jours. Ce travail de fin de semaine lui aide à payer ses études universitaires, dont il lui reste un an avant de graduer en tant qu’architecte. Et comme elle raffole de la mode, quand elle besogne à la boutique elle ne voit pas le temps filer. Heureusement pour elle, le hasard a voulu qu’elle soit dans le prêt-à-porter pour femmes.

Mais le hic, c’est qu’Alexandra, sa patronne, possède une façon de commercer assez particulière qui fait qu’elle exige de Jennifer qu'elle vende à tout prix, même si le vêtement ne sied pas aux clientes. Or, cette dernière refuse d’obtempérer, parce que ça va à l’encontre de ses valeurs et aussi de ce qu’elle a appris comme styliste vestimentaire, il y a quelques années.

Hélas, aujourd’hui Alexandra la surprend en train de déconseiller à une habituée d’acheter une toilette et celle-ci écoute ses conseils, puis acquiesce de la tête et remet la robe sur le comptoir, pour ensuite s’en aller.

- Jennifer! j’ai à te parler tout de suite, lui enjoint Alexandra, furieuse, en s’en retournant tout de go à son bureau, d’un pas militaire.

Inquiète, elle obéit immédiatement. Avec le ton utilisé par sa patronne, elle craint de perdre son gagne-pain, car elle a impérativement besoin de sa paie pour joindre les deux bouts. Elle inspire pr...Lire la suite
Publié par Ray •   Ajouter un commentaire  1 commentaires
first prev ... 3 4 5 6 7 ... next last
C'est bon pour le moral
La compagnie créole
compagnie_creole_c_est_bon_pour_le_moral
 
© 2011
Créer un site avec WebSelf