Rayenchante
Un petit quelque chose de bienfaisant, j'espère...
 
rss feed
Archive(s) :
select
Cette histoire se passe à la "Terrasse de la place, en masse", un magnifique paradis, tout en verrière, bourré de deux cents personnes, autrement dit toutes les tables sont occupées. Cela crée un tumulte festif et hallucinant qui multiplie les erreurs de commande et les serveurs hypernerveux ne savent plus où donner de la tête. À cet endroit, Pierrette, la belle quarantaine, sirote une coupe de vin blanc en profitant du soleil qui se faufile à travers les vitres. Aujourd'hui elle célèbre le début d'une semaine de congé pour skier et s'adonner à la raquette. Or, soudain, un bruit de pas assourdissant, genre éléphant qui attaque, l'horripile à un point tel qu'elle se vire.

- Oh non, non, non, non, le cauchemar, il y a juste à moi à qui ça arrive, ça! songe Pierrette en apercevant un mec fringué comme pour faire rire les autres et qui se dirige droit vers elle.
- Je me trompe ou vous êtes là, exactement pour moi? l'aborde l'inconnu en s'inclinant avec un salut
moyenâgeux.
- Non, vous faites erreur, croyez-moi! riposte-t-elle en détournant la tête.
- Je veux bien vous croire, mais l'erreur est humaine n'est-ce pas, et l'humanité est une de mes plus belles qualités.
- Vous m'en direz tant! riposte-t-elle fermement, toujours sans un regard.

Ici, il ne faut pas juger Pierrette trop sévèrement, car l'homme ne prête vraiment pas de mine. En effet, son crâne est enseveli sous une chevelure énorme qui pourrait cacher un chat de gouttière, et il porte de grosses lunettes noires, façon châssis, ainsi qu'un coto...Lire la suite
Publié par Ray •   Ajouter un commentaire  2 commentaires
Sylvia est un bijou de femme, douce, docile, gentille, attentionnée, mais les gens pensent qu'il lui manque une case, tellement sa naïveté la rend différente des autres. Mais aujourd'hui, elle se moque de ce jugement dégradant qui l'a beaucoup fait souffrir, auparavant. Rien n'empêche qu'elle est entourée d'amies, et elle a un franc succès auprès de la gent masculine. À 40 ans, elle jouit d'un physique d'enfer dont plusieurs femmes vendraient corps et biens pour être gâtées pareillement par la nature. Dans son appartement, comme à tous les soirs, elle se connecte sur Réseau contact, histoire de se magasiner un homme, car maintenant elle se sent prête, ayant fait le deuil de sa rupture. Or, depuis quelques jours, il y a bien ce "macho diabolo" qui lui plaît beaucoup et qui habite près de chez elle, ce qui est un atout majeur. Et son profil la séduit: même âge, belle apparence, 5 pieds 10, non fumeur, libre, avec son passé assumé. À cela s'ajoutent des valeurs morales, et un grand sens de l'humour. Quant à son pseudonyme "macho diabolo", Sylvia ne s'en 'inquiète pas du tout, car elle croit tout ce qu'elle lit sur lui. En outre, hier, il a ajouté une nouvelle photo, où il embrasse la tête d'un adorable caniche miniature, niché dans ses bras. Aussi, en les voyant, elle craque complètement. - Oh, qu'ils sont mignons, tous les 2! s'exclame-t-elle. Ouais, bien finalement, j'ai fait le tour de Réseau contact et je choisis "macho diabolo". Je suis décid...Lire la suite
Publié par Ray •   Ajouter un commentaire  2 commentaires
- "Sainnnnnte nuit, dououououce nuit, dannnnnnns le ciel, l'astre luit, dans les champs tout repoooose en paix".....chante Grégory Charles, à la radio extérieure de St-Émoi-des-humains. - Arggggggggggggg! Je hais ces chants, songe Aurélien en entrant dans la bibliothèque municipale.

A ujourd'hui, comme à l'habitude, il traînasse d'un endroit à l'autre, presque en bâillant, tant il est désabusé. Il erre la plupart du temps comme une âme en peine. Quel triste parcours! Il a horreur de décembre, parce que c'est durant ce mois que ses parents ont déménagé en France, il y a maintenant 3 ans. Et comme la famille vit en harmonie, le sédentaire Aurélien, enraciné à St-Émoi-des-humains, s'ennuie de ses parents et souffre de ne pouvoir vivre dans la même ville qu'eux. Et même quand il va les visiter, il voudrait bien rester là-bas, mais il a le mal du pays. C'est un grand sentimental, ce mec de 37 ans, assez canon, mais qui s'enquiquine à périr dans l'existence. Et pourquoi? Il a tout pour lui: la beauté, la santé, l'intelligence, et l'argent. D'ailleurs, en 2012, son père lui a légué 1 million, mais ce magot, hélas, l'empêche d'être heureux, car il a opté pour la paresse. Effectivement, à quoi bon travailler puisqu'il n'aura plus jamais de soucis financier, et ce, jusqu'à la fin de ses jours! - J'ai plein de fric, mais que peut la fortune pour m'ôter l'ennui que j'&...Lire la suite
Publié par Ray •   Ajouter un commentaire  0 commentaires
- Bonjour, suis-je bien chez "Déménagement 100 soucis"? demande Olivia, très stressée, parce qu'elle est toujours à la dernière minute. (Ici, le déménageur a une faiblesse en français, car on devrait lire sans souci.)
- Vous êtes à la bonne place, ma p'tite dame, répond une voix semblable à celle de Mac Dog Vachon.
- Euh......monsieur Robidoux, s'il vous plaît!
- Argggggggggg! Vous vous trompez de numéro! Robidoux, c'est notre compétiteur et pire ennemi! Ici, le propriétaire de l'entreprise, c'est monsieur Soucy.
- Ah bon, alors c'est à lui que je veux parler.
- Un instant, je vous le passe, répond l'homme en lâchant le récepteur par terre.
- Outch! Mon Dieu, qu'est-ce que c'est que cet énergumène-là? râle-t-elle. Et pendant qu'elle attend, elle écoute bien malgré elle, la chanson "Je t'aime, moi non plus", suivie de "C'est en revenant de Rigaud", et par une ironie du sort, interprétée par la famille Soucy. - Ouais, drôle de hasard! Je me demande bien s'ils sont parents, ces gens-là! réfléchit Olivia, tout en chantonnant "Hein hon, fi ton, rigolo"...
- "C'est en revenant de Rigaud", complète monsieur Soucy, en riant...........Allô!
- Monsieur Soucy?
- Lui-même!
- Je sais qu'il est très tard pour réserver, mais j'aimerais savoir s'il vous reste des dates, ce mois-ci, pour un déménagement.
- Hum! Hum! toussote-t-il en feuilletan...Lire la suite
Publié par Ray •   Ajouter un commentaire  2 commentaires
- Ouais, pas pire pour une femme de 74 ans! Sur une autoroute, je conduis aussi bien, que n'importe quel jeune homme, constate Bertine, tout haut, en souriant.
- Paffffffffffffffffffff!
- Sainte misère! Qu'est-ce que c'est ça? ronchonne-t-elle, en freinant dare- dare. Nerveuse, elle gare son auto sur l'accotement, et met ses clignotants d'urgence. Soudain, elle s'affole, à la limite de la panique. Elle prend donc une profonde inspiration, expulse l'air, puis encore une fois, puis encore une fois, puis encore une fois, tant et si bien que l'hyperventilation l'étourdit complètement. Au même moment, Edgard, la dépasse avec sa camaro rouge, et intrigué, l'aperçoit, immobile, le coco collé à l'appui-tête, et les paupières closes. Il regarde dans son rétroviseur, freine brusquement, et à ses risques et périls, il recule sur l'autoroute. Puis, il se stationne derrière l'auto de Bertine et sort de sa voiture. - Toc! Toc! Toc! Toc! Toc! Toc! Toc! Toc! Toc! fait-il en cognant doucement dans la vitre, mais en vain, la femme ne bouge pas. Inquiet, il ouvre vivement la portière pour lui porter secours. Il se penche vers elle pour vérifier si elle respire encore, et cela juste à l'instant précis où Bertine s'éveille, terrifiée d'apercevoir deux yeux ronds, presque sortis de la tête.

- Au secours! Au secours! Lâchez-moi espèce de pervers! gueule-t-elle, en le boxa...Lire la suite
Publié par Ray •   Ajouter un commentaire  0 commentaires
first prev ... 7 8 9 10 11 ... next last
C'est bon pour le moral
La compagnie créole
compagnie_creole_c_est_bon_pour_le_moral
 
© 2011
Créer un site avec WebSelf