Rayenchante
Un petit quelque chose de bienfaisant...
Cliquez le titre! (NOUVEAU)
rss feed
Archive(s) :
select
Bientôt 2 ans que le bonasse Philippe a épousé Gina. Il aime beaucoup sa petite femme, si jolie, douce, intelligente, et très enjouée, mais son plus gros défaut c'est qu'elle le taquine exagérément. Et comme elle excelle sur le Web, ce qu'elle préfère c'est de lui trafiquer son ordinateur à la maison. Elle prend aussi plaisir à le piéger et ce, dans tous les domaines, car il n'y a rien à son épreuve. Or, Philippe a beau la surveiller par peur de ses ruses, tous les matins avant de partir au boulot, il observe partout, puis après il examine son lunch et son auto. Mais aujourd'hui, tout semble correct. Complètement harassé, ça fait plusieurs mois qu'il la prie de cesser ce comportement, mais s'il y a une chose, elle a redoublé d'ardeur, parce qu'elle ne le prend vraiment pas au sérieux.

- Gina! arrête ça immédiatement, j'en ai assez! lui commande-t-il à chaque fois, avec un ton presque affectueux.
- Comment peux-tu ne pas rire de ma créativité alors que c'est si drôle? lui demande Gina. Je trouve que tu manques horriblement d'humour. Et l'humour n'a-t-il pas été créé pour empêcher la routine de tuer les couples?
- Heu....................
- Il me semble que tu apprécies les plaisanteries, d'habitude, mon beau Phil, ajoute-t-elle en l'embrassant et en le cajolant. Alors conquis, et même s'il a de plus en plus horreur de ses vilains tours, il hausse les épaules, ne sachant plus quoi dire et il se laisse faire.

Ainsi Gina continue de s'amuser assidûment à le berner. Hélas, désormais, sans qu'e...Lire la suite
Publié par Ray •   Ajouter un commentaire  2 commentaires
- "Sacréfice"! Oh non, ça ne va pas du tout! se tance Cosmos 26, dans sa chambre, en appliquant un tee-shirt rouge près de son menton. Pour un premier rendez-vous, j'ai l'air d'un toréador agressif qui pourchasse une bête. Il farfouille dans sa garde-robe bourrée de linge très tendance. Nerveux, il bouscule les cintres à la mesure de son agitation. Il a beau être un chasseur invétéré, d'une fois à l'autre il carbure à l'adrénaline, et dans le fond, c'est de ça dont il raffole. Et il est tellement confiant, et il aime tellement les défis, que dans les agences sur Internet, il choisit toujours les femmes sans photo. - Bon, peut-être celui-ci? se demande-t-il en l'approchant de son visage. Oh, non, non, non, aujourd'hui, ce kaki me défigure, une vraie copie de l'incroyable Hulk. Beurk! Ah, là, ça y est, je tiens le bon! Ouais, ben, ça tourne carré, là! "Sacréfice", mon gilet noir, en lycra, m'enlaidit, je ressemble à un phoque qui sort de l'eau. Cosmos 26 commence à perdre patience, quand tout à coup, il se rappelle de très bons souvenirs en apercevant ces vêtements. - Oh oui, ce sont les gagnants! conclut-il en apposant sur son torse, une chemise blanche et un vesto...Lire la suite
Publié par Ray •   Ajouter un commentaire  2 commentaires
- Violaine! Violaine! aboie Victor à sa femme. Je suis pressé, où as-tu rangé ma chemise rouge à pois blancs?

Essoufflée, elle arrive en courant, ayant tout juste eu le temps de raccrocher le téléphone, qu'elle accaparait depuis plus de quarante minutes. Un téléphone, au demeurant très compromettant pour elle... - Voyons! Qu'est-ce qui se passe, ce matin? s'informe-t-elle, agacée en entrant dans la cuisine.
- Ça fait une demi-heure que je fouille pour trouver ma chemise rouge à pois blancs et...
- Pas besoin de faire tout ce boucan, l'interrompt-elle en la sortant de la garde- robe et en la lui lançant au visage. Méfiant, il inspecte le vêtement et hurle de plus belle. - Mais j'en ai besoin tout de suite! rage-t-il, en la lui balançant au visage, à son tour, ce qui barbouille son rouge à lèvres.
- Hey, hey, qu'as-tu, toi? Tu m'as demandé de la laver? C'est quoi le problème?
- Est-ce que l'on possède, par hasard, un petit appareil en métal, se moque-t-il d'une voix féminine, avec une poignée sur le dessus, et il devient très chaud, après l'avoir branché, naturellement? Si tu cherches la réponse, on appelle ça un fer à repasser!
- Le fer? questionne-t-elle, de mauvaise foi, en lui relançant le vêtement.
- On sait bien, tu n'as pas remarqué qu'elle était atrocement fripée, n'est-ce pas?...Lire la suite
Publié par Ray •   Ajouter un commentaire  2 commentaires
La belle Jeanne-Marie
Haït faire l'épicerie,
Et ce qui lui arrive aujourd'hui,
Lui confirme cet ennui...

En ce moment, sa vie est des plus cahoteuses. En effet, frustrée par son réfrigérateur qui glace toute bouffe que l'on y dépose, par son auto qui exige 15 coups de clé avant de démarrer, et surtout par son chat "Câlin" qui est très malade et qui râle de la même façon que sa voiture. Et ce qui l'achève, aujourd'hui, c'est faire l'épicerie. Alors, inutile d'ajouter que sa patience a quitté les rangs pour aller voir ce qui se passe ailleurs.

- Oh, non! s'exclame-t-elle, déjà d'une humeur massacrante, en se débattant pour se redresser.
Comme elle était penchée au-dessus du chariot, à cumuler ses achats avec sa liste, un des boutons de son manteau de vison remodelé s'est coincé au panier d'épicerie. Jeanne-Marie est tellement voûtée que l'on jurerait qu'elle souffre d'atroces crampes au ventre. Aussi, pour aider à se déprendre, elle tente vainement d'arracher ses gants de cuir agrippés à ses mains moites, et c'est aussi éreintant que d'essayer de se débarrasser d'un vendeur véreux travaillant à la commission. Et emprisonnée de façon si ridicule, son tempérament impulsif commence à s'emparer d'e...Lire la suite
Publié par Ray •   Ajouter un commentaire  3 commentaires
- Mon Dieu, que fait-il, là, assis à l'entrée du cinéma? se demande Fanny en fixant le mec avec une rose rouge à la main. Pauvre lui! Il a l'air de filer vraiment mal, genre un mauvais coton.Alors il lève la tête et semble triste comme s'il venait de perdre son poulailler avec ses deux cents poules. Or, la demoiselle, toujours attirée par les âmes en peine, donc toujours guidée par son grand coeur, lui offre un sourire, tout en l'approchant. - Est-ce toi, Fabienne? débite-t-il tout à coup heureux comme un fou en se levant presto, presto. Ravi de te voir enfin après tous ces textos! Je suis Clifford. Et sans plus attendre, sans qu'elle ait le temps de placer un seul mot, il lui donne un bisou sur les joues.
- Heu, désolée de te décevoir, mais non, je m'appelle Fanny et je viens simplement pour le film romantique "À quoi ça sert d'espérer?"
- Oups! Je te demandais ça parce que j'attends une femme et tu corresponds parfaitement à sa description. Mais hélas, elle est en retard de 45 minutes, ajoute-t-il sombrement en regardant sa montre. Elle devait me rejoindre ici pour célébrer la St-Valentin, même si ce n'est qu'un "blind date". Et bizarre, c'est justement le film "À quoi ça sert d'espérer?" que l'on devait visionner ensemble. Hum, tu parles d'un sacré hasard! constate-t-il, sceptique.
- À se demander si le hasard existe! marmonne-t-elle, la tête inclinée, déçue à mort parce qu'il a rendez-vous avec cette Fabienne. On sait bien quand l'homme me plaît c'est toujours pour une autre! Et moi je suis encore en solo pour la fête des amoureux. Mais...Lire la suite
Publié par Ray •   Ajouter un commentaire  5 commentaires
first prev ... 8 9 10 11 12 ... next last
C'est bon pour le moral
La compagnie créole
compagnie_creole_c_est_bon_pour_le_moral
 
© 2011
Créer un site avec WebSelf