Rayenchante
Un petit quelque chose de bienfaisant, j'espère...
 

Un amoureux pour Noël (Pour la vraie mise en page, cliquez le titre!)

25/11/2016 19:44:38

Sylvie, 46 ans, célibataire endurcie, avait lâché prise sur la possibilité d’avoir un amoureux. Et par on ne sait quel hasard, elle a décidé de se remettre à la chasse aux mecs depuis deux mois. Mais aujourd’hui, elle en a vraiment marre de fouiller le Net tel un inspecteur de douane pour dégoter le site de rencontre idéal. Elle en a rempli des questionnaires à n’en plus finir, ayant tout exploré ce qui se fait sur le Web. Or, pour 2016, elle a un goût de changement, simplement avoir un «chum» pour Noël. Elle se dit que parfois il faut aider le destin qui ne semble pas fournir à la demande, puisqu’il y a 100,000,000 de gens seuls de par le monde. Elle tente donc un «last call», étant du genre à fermer un dossier uniquement quand elle en a fait complètement le tour. Et le site «ilyenapourtouslesgouts.com» est le seul qu’elle n’a pas encore expérimenté.

- Avec celui-là je pourrai dire que j’ai bouclé la boucle, pense-t-elle. Je suis encore indécise, après tout, ma situation est confortable, plusieurs de mes amies m’envient, d’ailleurs à quel endroit est-ce marqué que je dois avoir un partenaire? Ouais, puis la vie a probablement raison, si je suis célibataire c’est ce qu’il y a de mieux pour moi, ici, maintenant.....Mais bof, je m’inscris et je risque une dernière fois...

Elle retrousse ses manches et écrit quasi automatiquement, tellement c’en est devenu une habitude.

- Sodit, que c’est long ces questionnaires-là! se plaint-elle en train de remplir son formulaire.

1.   PSEUDONYME : bon, soyons drôle, «tespagame»,....oh non, ça fait perdante. Hum, qu’est-ce que je
  
      p
ourrais bien prendre? Je l’ai, «julietteetsonromeo», non, non, trop pathétique, je choisis 
      bel
ledonzellepourvraimec», voilà!   
2.   MOT DE PASSE : il doit être facile à retenir, tiens, «camarcherapaslesgars».    
3.   SEXE : euh, non, je suis célibataire, s’amuse-t-elle. Voyons, ça n’a pas de bons sens, blague à part        
      «féminin».
4.   DATE DE NAISSANCE : «1er avril 1970».
5.   ADRESSE COURRIEL : «tunemetrouveraspas@hotmail.com» 
6.   MOT DE PASSE : «jeveuxpluschercher ».
7.   CONFIRMER LE MOT DE PASSE : «jeveuxpluschercher».

Et Sylvie, désabusée, s’attelle férocement à la tâche et poursuit sa corvée en répondant à plus de cinquante questions personnelles sur «ilyenapourtouslesgouts.com». Et pour parachever sa fiche, elle ajoute trois photos récentes, ainsi qu’une remarque pour les mâles : pas de photo, pas de réponse.

- Enfin, fini le travail, je clique «Enregistrer»! Pis, Cupidon, mon gros paresseux, j’ignore où tu te caches, mais cesse de te traîner les semelles et secoue-toi les plumes cette année! lui ordonne-t-elle, inutilement.

Le lendemain...

- Sodit! Wow, déjà 7 courriels provenant de «ilyenapourtouslesgouts»! s’écrie-t-elle, énervée. 

1er courriel : «Bonjour à toi! Comment vas-tu?» Signé «souche37».

- Mon Dieu, «souche 37», qu’est-ce que c’est ça, ce pseudonyme? J’espère que ce n’est pas l’année de sa naissance!

Elle se connecte au site, puis va dans sa boîte de réception et clique sur «souche37». Elle aperçoit la photo d’un homme de Cro- magnon, tellement il fait vieux, il a le visage dévoré de rides, les yeux enfoncés et ne semble pas avoir de dents...

- Non, mais ça n’a pas de bon sens, il a 79 ans, c’est 33 ans de plus que moi! En fin de compte 37, c’est vraiment l’année de sa naissance. Une chance qu’il n’a pas marqué «couche37». Et monsieur, les nerfs pompon, on se calme!

Elle lui répond :«Merci de m’avoir écrit, on est pareils, je suis comme vous, je les aime plus jeunes. Bonne continuation!» 1 clic «Envoyer».

2e courriel : «Tu es belle!» signé «toutmesouritdanslavie».

- Bon, allons voir ce monsieur sourire! dit Sylvie en cliquant sur ce pseudonyme. Oh, oh, elle est bonne celle-là...à suivre...C’est pas possible, c’est mon ex! Et bien ça ne te sourira pas cette fois-ci, je ne recommence certainement pas avec toi, le passé c’est«pasassez».

Elle lui répond :«Allez, je t’ai reconnu malgré ta nouvelle coupe de cheveux et tes lunettes rouges. À notre dernier rendez-vous, je t’ai expliqué qu’il n’y avait pas de compatibilité entre nous, c’est pourquoi j’ai rompu. Je n’ai pas changé d’idée, alors bonne chance!» 1 clic «Envoyer».

3e courriel : «T’affiches m’as beaucoup plue, j’aimerè en sawoir plu, et plue.»
signé «guilome_le con_querren».

- Ouais, pour l’orthographe on repassera, gémit-elle, c’est épouvantable, je n’ai jamais vu autant de fautes en si peu de mots. Mais, curieuse, elle clique sur le surnom et découvre une beauté foudroyante, un gars sensas que toutes les filles s’arracheraient. Sodit qu’il est beau, un vrai Adonis, au diable le français, il me plaît beaucoup, celui-là! De plus, il habite à quelques milles de chez moi. Oh, bizarre, mis à part son portrait, il n’y a rien sur son profil.

Elle lui répond quand même: «Salut, «guilome_le con_querren». Comme tu me le demandes, j’aime le cinéma, la danse, la lecture, les spectacles et surtout les hommes sérieux. Et toi qu’est-ce que tu aimes dans la vie? Qu’attends-tu d’une rencontre? 1 clic, «Envoyer».

- 4e courriel :«Allô ma Pitoune! Où te caches-tu? Moi, j’habite à «St-Simo-Niac», une »tite» paroisse de 250 habitants, tout près de Magog. Je t’embrasse, signé «jeveuxteserrerdansmesbras».

- Il n’est pas gêné, on le croirait aux urgences! Il n’est pas sérieux du tout, ça ressemble à un «one night stand». Oh que non! Elle clique donc sur le pseudo et découvre un magnifique spécimen «canon» lui aussi. C’est vrai qu’il ne faut juger trop vite...

- Elle lui répond donc:« Ta fiche m’intrigue, comment vas-tu?» Parle-moi de toi, 1 clic «Envoyer».

Elle continue d’ouvrir ses courriels mais les trois derniers, n’ont pas de photo. Comme elle l’a noté, pas de photo, pas de réponse, ce qu’elle fait.

- Sodit, on dirait qu’ils se sont tous donné le mot! Ça va être moins long que je pense.

Le lendemain, elle se précipite à sa boîte de réception, pour n’y trouver qu’une seule réponse.

- Et bien ça coupe court tout d’un coup! se plaint-elle, déçue. Il n’y a que «toutmesouritdanslavie» qui m’a écrit.

Aussi, elle se connecte au site «ilyenapourtouslesgouts.com» et ouvre sa boîte de réception, puis clique avec grande impatience sur «toutmesouritdanslavie».

«Bonjour à toi! J’ignore de qui tu parles en pensant que je suis ton ex, mais ce n’est pas moi, car nouvellement arrivé dans la région je me suis inscrit sur ce site pour me faire des amis. Par contre, j’espère que ma coupe de cheveux te plaît, ainsi que mes lunettes. :-) Alors, que cherches-tu sur «ilyenapourtouslesgouts.com»?

Soudain, toc, toc, toc, Sylvie, perplexe, arrête de lire et se lève.

- Qui peut bien venir cogner chez moi un samedi soir? se demande-t-elle, hésitante, en s’approchant de la porte de son appartement. Qui est là?
- C’est moi, Sylvie, Christophe Lemay!
- Pas Christophe Lemay qui jouait dans la rue avec la gagne?
- Lui-même!......Te rappelles-tu c’est moi qui te prêtais chaque nouveau Bob Morane que j’achetais pour que tu puisses les lire?
- Et comment! lui répond-elle en riant et en lui ouvrant. Je suis si surprise, j’aurais dû déverrouiller avant, désolée.

Le jeune adolescent de quinze ans est devenu un homme fort séduisant. Ses cheveux bruns, légèrement ondulés, auréolent son visage viril, presque hypnotisant, tant il charme. Ses yeux bleus sont toujours rieurs, son nez droit et sa bouche charnue se sont affirmés, le rendant très sexy. Elle hoche la tête et se demande si elle rêve.

- Ça me ravit de te voir, quelle belle idée tu as eue! Sérieusement, je me suis toujours demandé ce que tu étais devenu pendant toutes ces années...
- Pareil pour moi. Tu sais, j’ai quitté Montréal récemment, je suis revenu dans mon patelin et  d’ailleurs j’habite à deux pas de chez toi.
- Il s’est passé quoi, pas loin de trente ans, sans jamais se rencontrer. Comment as-tu fait pour me retrouver?
- Comme je n’avais pas le goût de facebook, ni twitter, par un étrange hasard, je me suis inscrit sur «ilyenapourtouslesgouts.com» et c’était la première fois que je m’abonnais à un tel site. De plus, j’ignorais si tu en faisais partie et si oui, comment connaître ton pseudonyme? C’est pourquoi, intrigué, je me suis amusé à faire toutes les fiches des femmes. Des centaines et des centaines d’inscriptions, puis je t’ai vue, je t’ai reconnue et j’étais très très content de ça. Alors, me voici...

Par après, Sylvie et Christophe ne se sont pratiquement pas quittés. Et depuis ce jour, fini pour eux «ilyenapourtouslesgouts.com». Finalement, par un autre chemin, il lui a été donné, un amoureux pour Noël...

©   Tous droits réservés, Raymonde 

*    Image prise sur le Web  

Publié par Ray •   Ajouter un commentaire  4 commentaires


Merci pour cette fin originale! Je te souhaites de Joyeuses Fêtes et une Bonne Année 2017!
Michelle Posté le 17/12/2016 00:42:26
cette charmante histoire me rappel comment il faut être patiente pour rencontrer le bon gars, savoir apprécier la vie car nous rencontrons tellement de gens sur notre route. Enfin, Sylvie est revenu à la source avec Christophe un ami d'enfance. Très beau. Lougar!
Louise Gariépy Posté le 16/12/2016 17:42:44
Allo, est-ce une biographie authentique? En tout cas, tu fait preuve de beaucoup d'imagination. Bonne chance à Sylvie!!!
Michelle Posté le 06/12/2016 21:55:56
Comme toujours Raymonde on te lit et on en veut toujours plus ... Merci de nous surprendre à chaque fois !!! J,ai très hâte de lire la suite :)
louise Posté le 27/11/2016 15:53:55



C'est bon pour le moral
La compagnie créole
compagnie_creole_c_est_bon_pour_le_moral
 
© 2011
Créer un site avec WebSelf